Guide de voyage gratuit

Sur la Route 66 : album photos et carnet de voyage



L'Illinois

Chicago, Illinois

Ci-dessus : Chicago, Illinois.
Vue sur la Sears et la Trump Tower du John Hancock Center Observatory. C'est à Chicago que tout commence, sur les rives du lac Michigan, à l'ombre de quelques-uns des gratte-ciels les plus hauts du continent. Les habitants eux-mêmes affirment que, du haut du John Hancock Center, on embrasse le panorama le plus spectaculaire sur la skyline de la « Windy City », à l'abri d'un observatoire à 360° entièrement vitré.

Gemini Giant à Wilmington, Illinois.

Ci-dessus : Wilmington, Illinois. Gemini Giant devant le restaurant Launching Pad.
Au détour des années 1960, la Route 66 se voit bordée d'une multitude de gentils géants comme celui-ci, plantés devant les commerces, restaurants ou garages, dont ils assurent une visibilité maximale. Les enfants ne résistent pas à cette forme marketing des plus novatrices et des plus ludiques. Aujourd'hui, quelques « Muffler Men » dominent encore la route mais ils deviennent de plus en plus rares.

La Route 66 à Auburn, Illinois.

Ci-dessus : Pavement original de la Route 66, Auburn, Illinois.
Sur la Route, rares sont les segments originaux, comme celui-ci, dont le revêtement de briques rouges a été conservé. A Auburn, la « Route 66 Brick Road » est encore utilisée comme desserte locale.


Le Missouri

L'arche de Saint-Louis, Missouri

Ci-dessus : Saint-Louis, Missouri. La « Gateway Arch ».
Icône de St. Louis et des États-Unis, la très épurée « Gateway Arch » s'élève des rives du Mississippi face aux plaines de l'Illinois. On la considère comme la porte d'entée sur le mythique « Midwest ». Après Saint-Louis, la Route 66 s'enfile dans le « Deep South », les puits de pétrole, les cowboys, la « Bible Belt » conservatrice...

Hofflins au Missouri

Ci-dessus : La ville-fantôme de Hofflins, entre Bourbon et Cuba au Missouri.
En 1940, la localité de Hofflins au Missouri est désertée par ses habitants. La Route 66 se divise ici en 4 voies et la vie devient infernale pour la population. Hofflins devient une ville fantôme. Ne trônent aujourd'hui que trois bâtiments abandonnés. L'un d'eux, une petite habitation, contient encore des meubles et des tableaux.

Devil's Elbow bridge, Missouri

Ci-dessus : Pont de Devil's Elbow (Le coude du Diable), Missouri.
Le pont en acier du « Coude du Diable » (Devils 'Elbow) fut érigé en 1923 au-dessus de la rivière Big Piney. Fantomatique tôt le matin lorsque la brume l'enveloppe dans le décor isolé du massif forestier des Ozarks, la structure peut encore se franchir en voiture. Il fut le théâtre de plusieurs accidents mortels à la grande époque de la Route 66.


Le Kansas

4 Women on the Route à Galena, Kansas

Ci-dessus : 4 Women on the Route. Galena, Kansas.
4 femmes de Galena ont racheté et restauré cette très belle – et toute petite - station-service « Kan-O-Tex » pour y installer une petite boutique de souvenirs et un snack. A l'extérieur, Martin, le camion de remorquage, a inspiré l'un des principaux personnages du film d'animation de Disney « Cars ».

Nelson's Old Riverton Store, Kansas

Ci-dessus : Nelson's Old Riverton Store (anciennement Eisler Brothers Grocery and Deli), Riverton, Kansas.
Tout à fait mythique, le petit magasin général de Riverton au Kansas n'a jamais fermé, oscillant entre épicerie, magasin de souvenirs et mini-musée sur la Route 66. Le shop héberge l'association de la Route 66 au Kansas. Il a été une source d'inspiration pour le film de Disney et Pixar « Cars ».

Marsh Arch Bridge à Riverton, Kansas

Ci-dessus : Marsh Arch Bridge (Rainbow Bridge), Riverton, Kansas.
L'un des quelques ponts ayant autrefois supporté la Route 66 encore debout, admirablement restauré par l'Association de la Route 66 au Kansas. Trois ponts de ce type appelé « arc-en-ciel » se trouvaient autrefois sur la 66, celui-ci est le dernier qui demeure intact. Pour des raisons de sécurité, il est aujourd'hui fermé à la circulation.


L'Oklahoma

Catoosa Whale, Oklahoma

Ci-dessus : Catoosa, Oklahoma. Catoosa Whale.
Dans les années 1970, la Baleine bleue de Catoosa était l'étape incontournable des familles qui voyageaient sur la Route 66. Immergée dans un joli étang jouxté de places de pique-nique ombragées, elle se métamorphosait en plongeoir, toboggan, place de jeux... Aujourd'hui, l'eau croupit mais la baleine demeure et accueille en son sein les visiteurs (qui ne peuvent toutefois plus se baigner).

The Golden Driller à Tulsa, Oklahoma

Ci-dessus : Tulsa, Oklahoma. « The Golden Driller » (« Le Foreur d'Or »).
Le pétrole a toujours occupé une place privilégiée dans l'histoire de l'Oklahoma. L'État fut longtemps l'un des plus importants producteurs d'or noir du pays et il n'est pas rare de croiser, sur les bords de la route, des monuments démesurés rendant hommage à l'industrie pétrolière. Comme ici, à Tulsa. La sculpture « The Golden Driller » (Le Foreur d'Or), devant l'International Petroleum Exhibition, mesure plus de 21 mètres.

Route 66 Museum à Clinton, Oklahoma

Ci-dessus : Clinton, Oklahoma. Le Route 66 Museum.
L'un des - sans doute le - plus beaux musée consacré à la 66. Il ne se contente pas d'exposer des photos, objets, articles de presse sur le tracé historique mais propose de véritables reconstitutions, très bien faites, de quelques lieux emblématiques de la grande époque de la 66 : diners familiaux, stations-essence, garage, etc.


Le Texas

U-Drop Inn à Shamrock, Texas

Ci-dessus : U-Drop Inn. Shamrock, Texas.
L'ancienne station-service Conoco et l'ancien motel adjacent comptent parmi les plus beaux bâtiments de la fin des années 1930 le long de la 66. Emblématique avec ses deux tours encadrant le long bâtiment aux teintes pastels, il a inspiré le garage de Ramone dans le film d'animation « Cars ».

Cadillac Ranch à Amarillo, Texas

Ci-dessus : Amarillo, Texas. « Cadillac Ranch ».
Carte postale incontournable directement aux abords de la Route 66, le « Cadillac Ranch » de Stanley Marsh 3 présente l'évolution de l'enseigne automobile « Cadillac » au fil des décennies. La sculpture se compose de 10 modèles, nez plantés dans le désert texan. Régulièrement repeintes, les visiteurs sont autorisés à les taguer dans l'esprit « Public Art », mouvance artistique participative très présente sur la 66.

La Route 66 à Adrian, Texas

Ci-dessus : Adrian, Texas. Au milieu de la 66.
Ce panneau planté dans le désert à la sortie de la petite localité d'Adrian signale la position centrale de cette petite localité sur la Route 66, à 1139 miles précisément de Chicago et autant de Los Angeles. Difficile pourtant de l'assurer avec certitude, tant les alignements de la 66 ont changé au fil des décennies et la localité voisine revendique elle aussi le titre de « centre de la 66 ».


Le Nouveau-Mexique

Santa Fe, Nouveau-Mexique

Ci-dessus : Santa Fe, Nouveau-Mexique.
La localité de Santa Fe n'est pas restée longtemps aux abords de la Route 66. Dès 1937, la superbe ville aux inspirations espagnoles est contournée car trop isolée, au coeur des Sangre de Cristo Mountains à 2135 mètres d'altitude. Santa Fe, fondée en 1610, est la plus ancienne cité de l'Ouest. La municipalité protège jalousement ses jolis bâtiments de briques de terre historiques et son centre-ville est l'un des plus agréables le long de la 66.

Zia Motor Lodge Albuquerque

Ci-dessus : Albuquerque, Nouveau Mexique.
La Central Avenue, qui traverse toute la ville, est la plus longue avenue du monde, s'étirant sur près de 30 kilomètres. La Route 66 l'empruntait d'est en ouest pour traverser Albuquerque, réunissant une formidable concentration de motels et autres restaurants, plus d'une centaine dans les années 50. Aujourd'hui, peu ont survécu et les panneaux-fantômes géants se succèdent sur la plus longue avenue de la planète.

Albuquerque, Nouveau-Mexique

Ci-dessus : 66 Diner à Albuquerque, Nouveau-Mexique.
C'est sans doute le plus beau « Diner » aux abords de la 66. Simplement baptisé « 66 Diner », il étire son bâtiment aux courbes arrondies au centre d'un vaste parking dont même les lampadaires s'évadent d'un autre temps. Ce style architectural emblématique des années 1940, le « streamline-style », était autrefois très présent sur la 66 mais peu de bâtiments identiques ont été aussi remarquablement restaurés.


L'Arizona

Meteor Crater en Arizona

Ci-dessus : Meteor City, Arizona. Meteor Crater (Le cratère de météorite).
Il y a 49'000 ans, le désert de l'Arizona est frappé de plein fouet par un météorite qui s'écrase à plus de 50'000 km/h, annihilant toute vie animale et végétale dans un rayon de 150 kilomètres. En touchant le sol, le météorite forme un cratère spectaculaire de 1250 mètres de diamètre et de 180 mètres de profondeur. Le site, payant et aménagé de plateformes d'observation, se situe légèrement en retrait de la Route 66.

Twin Arrows en Arizona

Ci-dessus : Twin Arrows en Arizona.
Au détour des années 1950, la Route 66 accueille la nouvelle génération des « babyboomers » en culotte courte et invente des concepts publicitaires ludiques pour attirer les familles. Les flèches géantes de l'ancien complexe touristique de Twin Arrows ont été restaurées mais l'établissement qu'elles signalaient tombe aujourd'hui en ruines.

Le Grand Canyon en Arizona

Ci-dessus : Grand Canyon National Park près de Williams, Arizona.
S'il ne se situe pas directement aux abords de la 66, le Grand Canyon est pourtant l'une de ses attractions-phares depuis ses débuts. Williams et Flagstaff constituent depuis toujours les traditionnelles portes d'entrée sur le parc national et regroupent la majorité des restaurants et hôtels autour de Grand Canyon.


La Californie

Bagdad Café à Newberry Springs, Californie

Ci-dessus : Newberry Springs, Californie. Bagdad Café.
Décor du film du même nom, le café est toujours ouvert le long de la 66, isolé au coeur du désert californien à quelques miles de la petite ville de Newberry Springs.

Le WigWam Motel à Rialto, Californie

Ci-dessus : Rialto, Californie. Le « WigWam Motel ».
Avec ses iconiques tipis « en dur », le WigWam appartenait autrefois à une chaine de motels qui se dispersaient le long du tracé de la 66. Seules deux enseignes de l'ancienne chaîne existent encore, l'autre se situant un peu plus à l'est à Holbrook, en Arizona. Les Tipis-motels créèrent notamment leur popularité sur le slogan très coquin : « L'avez-vous déjà fait dans un tipi ? ».

Santa Monica Pier, Californie

Ci-dessus : Port de Santa Monica (Santa Monica Pier), Californie.
Après près de 4000 kilomètres, la Route 66 arrive à son terme devant le panneau emblématique du Santa Monica Pier, le quai de la petite ville chic de Santa Monica, dans la banlieue de Los Angeles, sur les rives de l'Océan Pacifique.


© LaRoute66.tv 2011-2014 - Contact, confidentialité et mentions légales
Toute copie, reproduction ou représentation de ces documents constitue une contrefaçon sanctionnée par le code de la propriété intellectuelle.

Itinéraire, faits et chiffres

La Route 66 au Kansas

Ci-dessus : Inscription « 66 » sur le bitume du Marsh Arch Bridge (ou Rainbow Bridge) à Riverton, Kansas.

La Route 66 débute à Chicago, en Illinois, au nord-est des États-Unis et aboutit sur les rives de l'Océan Pacifique à Santa Monica, en Californie, dans la banlieue chic de Los Angeles, au sud-ouest du pays.

Elle s'emprunte généralement et traditionnellement d'est en ouest, de Chicago à Los Angeles.

Au Texas, dans les alentours d'Adrian, on se situe exactement à mi-parcours, à 1139 miles (1833 km) de Chicago et à 1139 miles de Los Angeles. Le « Midpoint Café », ou « Café du Milieu » célèbre sa position centrale. Il se situe en face d'un panneau très photogénique qui rappelle la distance séparant Adrian de Chicago et de Los Angeles.





Sur les traces du film «Cars»

Cars et la Route 66

Ci-dessus : Martin le camion de dépannage devant « 4 Women on the Route ». Galena, Kansas

Partir sur les traces du film Cars constitue un excellent moyen d'inclure vos enfants dans la découverte de la Route 66. Savez-vous par exemple que Martin le camion-dépanneur de la fourrière existe vraiment ? Tout comme Sally la Porche sexy ? Savez-vous que « Radiator Springs » s'appelle en réalité « Peach Springs » et se situe en Arizona ? ...


Booking.com


États traversés par la Route 66 (et miles parcourus)

L'Historic Route 66 parcourt huit États américains, du nord-est au sud-ouest :

L'Illinois (301 mi – 484 km)
Le Missouri (317 mi – 510 km)
Le Kansas (13 mi – 21 km)
L'Oklahoma (432 mi – 695 km)
Le Texas (186 mi – 299 km)
Le Nouveau-Mexique (400 mi – 640 km)
L'Arizona (401 mi – 645 km)
La Californie (314 mi – 505 km)

Le Kansas n'est parcouru qu'à son extrême sud-est par 13 miles (21 kilomètres) – mais qui conservent une grande diversité d'attractions incontournables, dont plusieurs bâtiments et édifices souvent très bien restaurés -, tandis que l'Oklahoma détient le record de la distance parcourue par la 66 avec 432 miles (695 km). Et ce n'est pas un hasard si l'entrepreneur qui conçut le tracé de la route venait d'ici. D'ailleurs, en traçant une ligne droite de Chicago à Los Angeles, on s'aperçoit que l'Oklahoma n'avait tout simplement rien à faire le long du tracé transcontinental !


Les cinémas Drive-In sur la Route 66

Drive-In Theaters sur la Route 66

Ci-dessus : 66 Drive-In Theatre à Carthage, Missouri.


Distance totale
2448 miles (3940 km).

Il s'agit ici de la distance totale mesurée en 1926. Cette distance chiffrée peut varier selon les différents itinéraires et les divers alignements au fil du vingtième siècle pris en considération (notamment si l'on tient compte – ou pas – du long détour des tout premiers alignements via Santa Fe au Nouveau-Mexique, perchée à plus de 2000 mètres d'altitude).


Durée du voyage

Ceux que l'on surnomme les « Sixty-Sixters » consacrent en moyenne deux semaines à un mois pour découvrir la Route 66. Deux semaines permettront de s'arrêter dans quelques étapes clés mais n'autoriseront pas le conducteur à suivre le tracé précis de la 66. Il sera alors nécessaire de « tracer » et d'emprunter l'Interstate pour relier les grandes villes.


Dates

Ouverte le 11 novembre 1926 – la route 66 n'est alors pavée que sur un tiers de sa longueur, elle ne le sera totalement qu'en 1937 - et définitivement déclassée le 27 juin 1985 à Williams, en Arizona, dernière localité traversée par la Route (déclassement progressif).

La Route 66 à Williams, Arizona

Ci-dessus : Williams, Arizona.
La localité d'altitude de Williams en Arizona, porte d'entrée sur la parc national de Grand Canyon, est nichée dans ses forêts de conifères très atypiques dans des paysages essentiellement désertiques. En 1985, elle est alors la dernière localité traversée par la 66. Lorsque le dernier segment qui traverse le centre de la ville est déclassé, la Route 66 n'existe officiellement plus.



Route 66 aujourd'hui praticable

Environ 85% de son tracé. Il s'agit un calcul approximatif des divers segments praticables mis bout à bout et non continus.


Comment suivre la Route 66 ?

Des panneaux « Historic Route 66 » bruns et blancs la signalent dans chacun des huit États concernés. Sa signalisation peut aussi être peinte à même le sol (ça évite les vols...).

En règle générale, les alignements les plus anciens de la Route 66 suivent le parcours du chemin de fer profitant, lors de sa construction en 1926, de l'itinéraire déjà tracé pour éviter de trop coûteux travaux de génie civil.

Dans la plupart des cas, en particulier dans les régions les moins peuplées, l'autoroute Interstate a repris ce même itinéraire et suit aujourd'hui la Route 66.


Art et « Public art » sur la Route 66

Public art sur la Route 66

Ci-dessus : Cadillac Ranch à Amarillo, Texas.


Fuseaux horaires

De Chicago à Los Angeles, la Route 66 chevauche trois fuseaux horaires ! Le Central Time Zone en Illinois, au Missouri, au Kansas, en Oklahoma et au Texas. Le Mountain Time Zone au Nouveau-Mexique et en Arizona. Le Pacific Time Zone en Californie.


Bâtiments abandonnés, ruines

Personne ne sait avec certitude combien de bâtiments abandonnés hantent désormais le tracé historique, d'autant plus que leur nombre évolue constamment, mais une estimation fait état de plus de 3000 (!) motels en ruines aux abords de la 66.


Guides de voyage de référence

EZ66 Guide     Dining & Lodging Route 66 Guide

EZ66 Guide for Travelers (Jerry McClanahan)
Toutes les personnes que vous croiserez sur la Route vous le diront : ce guide-là est tout simplement la Bible. Rédigé et illustré par l'artiste et historien natif de l'Oklahoma Jerry McClanahan, il décrit brièvement les principales attractions aux abords de la route mais présente surtout l'intérêt de contenir des cartes extrêmement détaillées de l'itinéraire.

Route 66 Dining & Lodging Guide (National Historic Route 66 Federation)
Édité par la Fédération nationale de la Route 66, ce guide a sélectionné quelque 500 adresses où manger et dormir, plébiscitées par les membres de la National Historic Route 66 Federation. Il contient plus de 300 photos.


La Route 66 en Harley Davidson

La Route 66 en Harley Davidson

Ci-dessus : Le Bagdad Cafe à Newberry Springs, Californie.


Surnoms de la Route 66

« Mother Road »
« La Mère des Routes », surnom attribué à la Route 66 par John Steinbeck dans « Les Raisins de la Colère ». Cet ouvrage décrit un visage sombre du tracé transcontinental, celui des travailleurs pauvres d'Oklahoma qui s'engouffrent sur la route durant la Grande Dépression dans l'espoir d'une vie meilleure à l'ouest, en Californie.

« Main Street of USA »
La Rue principale des États-Unis, « slogan » inventé par Cyrus Stevens Avery, l'entrepreneur qui conçut le tracé, considéré comme le « père de la Route ». Parce-que la Route 66 avait la caractéristique de traverser la plupart des rues principales (« Main Street ») des villes qui se situaient sur son tracé.

« The Will Rogers Highway »
Ce surnom est principalement utilisé en Oklahoma, d'où est natif l'acteur et humoriste, ainsi que dans les États alentour.


La Route 66 au cinéma (et tv)

Les raisins de la colère   Easy Rider
Thelma et Louise   Paris, Texas
Cars   Bagdad Cafe
Little Miss Sunshine   Route 66 (série tv)


Attention

Les choses changent rapidement aux abords de la Route 66. Des commerces ouverts il y a encore quelques semaines ont peut être fermé depuis. Des bâtiments debout hier sont peut-être en ruines aujourd'hui ou peut-être ont-ils tout simplement disparu. N'hésitez pas à laisser un commentaire et à signaler dans les rubriques dédiées les éventuels changements que vous aurez constaté en voyageant sur la 66.